• Accueil
  • > Archives pour septembre 2008

Archives pour septembre 2008

Côtes d’Armor

Celui qui est bien vu des femmes n’a ni faim ni soif

Conseil et sel se donnent à qui demande.

Appauvrir un pauvre est difficile

Celui qui ne fait pas plaisir en arrivant fait plaisir en partant

Mieux vaut de l’amour plein la main que des biens plein le four

Proverbes bretons

Jardin de Kerdalo  Jardin de Kerdalo  Jardin de Kerdalo

Lavoir de Pontrieux  Lavoir de Pontrieux  Lavoir de Pontrieux

Le gouffre  Le gouffre  Le gouffre

Ile Grande  Ile Grande  Ile Grande

un p’tit clik pour agrandir

Les Trois Souhaits

 fée des bois

Un jour, un pauvre bûcheron travaillait dans la forêt : il abattait des
arbres et il en faisait des bûches.
Au moment de la pause, il vit une fée des bois debout sur une feuille,
non loin de là. Il ferma les yeux, se les frotta et les rouvrit : elle était
encore là !
- Je suis venue t’offrir trois souhaits, lui expliqua-t-elle. Tes trois
prochains souhaits vont se réaliser. Sois raisonnable.
Et elle disparut…

Son travail terminé, le bûcheron rentra chez lui et raconta à sa fem-
me ce quilui était arrivé. Elle ne crut pas un mot du récit de son mari.
- Tu as dû rêver, lui lança-t-elle en riant. Cela dit, on ne sait jamais,
fais attention avant de souhaiter quoi que ce soit !
Ils réfléchirent longtemps ensemble. Est-ce qu’ils allaient demander
de l’or, des bijoux, une belle maison ? Il discutèrent sur tout sans
pouvoir se mettre d’accord et, finalement, le bûcheron dit :
- Moi, j’ai faim ! Mangeons d’abord.
Hélas ! il n’ y a que de la soupe, se désola sa femme. Je n’avais
pas d’argent pour acheter de la viande.
- Encore de la soupe ! grogna le bûcheron. Comme j’aimerais
avoir une bonne saucisse bien grasse à manger ce soir.
A peine eût-il prononcé ces mots qu’une bonne saucisse bien
grasse apparut sur la table de la cuisine.
- C’est malin ! hurla sa femme. Tu as gâché un de nos précieux
souhaits !
Et elle continua à crier jusqu’à ce qu’il ne puisse plus la supporter.
Il s’exclama :
- Je voudrais que cette saucisse te pende au bout du nez !
Aussitôt, la grosse saucisse sauta en l’air et vint se coller au bout
nez de sa femme. Elle n’arrivait plus du tout à parler et, pourtant,
sa colère était terrible d’autant que le bûcheron se moquait de son
allure grotesque. Elle tira et tira sur la saucisse, il tira et tira. Mais
la saucisse ne bougea pas.
Le bûcheron cessa de rire quand il se souvint qu’il n’avait plus
qu’un seul souhait :
- Demandons toutes les richesses du monde.
- Quel bien cela me fera-t-il, pleurait-elle. Je ne pourrai pas en pro-
fiter unseul instant. Les gens se moqueront de moi où que j’aille.
Le bûcheron aimait sa femme et c’était un brave homme aussi
finit-il par se mettre d’accord avec elle.
Ils n’eurent plus qu’à souhaiter d’être débarrassés de cette saucis-
se gênante.
Le bûcheron prononça le souhait, et, aussitôt, la saucisse disparut.
Il s’assit avec sa femme pour manger la soupe qu’elle avait prépa-
rée. Pendant longtemps, la seule chose sur laquelle ils tombaient
d’accord, c’était sur leur bêtise.
Ils se reprochèrent aussi de n’avoir pas mangé la saucisse quand
elle était apparue sur la table !
J. et W. GRIMM

J. et W. GRIMM


Auteur :

alicee

Ligue française contre la sclérose en plaque

Ligue française contre la sclérose en plaque

septembre 2008
L Ma Me J V S D
« juil   oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

clin d’oeil

clin d’oeil

Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Temps chez Alice

Le pays d’Alice

Les visites d’Alice

outils webmaster

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


puysan |
chezjules |
flores |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Didd
| fun top super coi !!
| PAWÔL VWÊ